Catégories
Non classifié(e)

Mars 2022

HiTOP, un modèle alternatif efficace de psychopathologie ?

Compte tenu de l’ubiquité et de l’omniprésence du Manuel Diagnostique et Statistique des troubles Mentaux (DSM) (1) dans la pratique et la recherche psychiatriques nord-américaines, il peut être surprenant de constater que la validité d’un grand nombre, voire la plupart, des diagnostics décrits soit constamment remise en question. En fait, jusqu’à 40 % des diagnostics n’atteignent pas une fiabilité justifiable lors des essais sur le terrain du DSM-5(2)(3). Sans compter que de nombreux cliniciens ne s’y réfèrent pas dans la pratique (4). En outre, la nature catégorique du DSM (en l’occurrence, présence ou absence de diagnostic) s’avère problématique.

Bien qu’il soit important d’un point de vue clinique que de nombreux patients sachent s’ils souffrent ou non d’un trouble psychiatrique, il n’existe aucune preuve de l’existence de troubles mentaux en tant qu’entités catégoriques discrètes ; en fait, la plupart des données scientifiques indiquent une nature dimensionnelle ou continue de la psychopathologie (5).

En réponse, Roman Kotov et ses collègues ont proposé la Taxonomie Hiérarchique de la Psychopathologie (« Hierarchical Taxonomy of Psychopathology », ou HiTOP)(5). Ce modèle alternatif de psychopathologie conceptualise les troubles mentaux comme étant dimensionnels et organisés de manière hiérarchique. La nouvelle approche proposée repose sur des bases empiriques et elle est guidée par la modélisation statistique plutôt que par l’impression clinique. Elle suggère ainsi que les troubles mentaux puissent être décrits à différents niveaux, en commençant par un facteur transdiagnostique de psychopathologie (facteur « p » (6)), jusqu’aux signes, symptômes et traits de personnalité individuels. HiTOP est de surcroît considéré comme un modèle vivant, qui est continuellement mis à jour avec les preuves scientifiques les plus récentes(5)(7). Grâce à l’utilisation de diverses méthodes d’analyse factorielle, le modèle HiTOP regroupe les unités individuelles de signes et de symptômes en composantes ou traits homogènes, qui sont ensuite regroupés en syndromes « empiriquement dérivés »(6)(8).

Bien qu’il soit encore tout à fait nouveau et changeant, le modèle HiTOP peut constituer une alternative révolutionnaire pour les cliniciens et les chercheurs, avec la possibilité d’être un facteur complémentaire aux manuels cliniques tels que le DSM-5 et la CIM. Le concept ouvre ainsi la porte à des moyens innovants de conceptualiser et de tester des hypothèses sur la maladie mentale.

Références :

1.         American Psychiatric Association. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM-5®). American Psychiatric Pub; 2013. 1520 p.

2.         Chmielewski M, Clark LA, Bagby RM, Watson D. Method Matters: Understanding Diagnostic Reliability in DSM-IV and DSM-5. J Abnorm Psychol. 2015 Aug;124(3):764–9.

3.         Regier DA, Narrow WE, Clarke DE, Kraemer HC, Kuramoto SJ, Kuhl EA, et al. DSM-5 Field Trials in the United States and Canada, Part II: Test-Retest Reliability of Selected Categorical Diagnoses. AJP. 2013 Jan 1;170(1):59–70.

4.         Ruggero CJ, Kotov R, Hopwood CJ, First M, Clark LA, Skodol AE, et al. Integrating the Hierarchical Taxonomy of Psychopathology (HiTOP) into Clinical Practice. J Consult Clin Psychol. 2019 Dec;87(12):1069–84.

5.         Kotov R, Krueger RF, Watson D, Achenbach TM, Althoff RR, Bagby RM, et al. The Hierarchical Taxonomy of Psychopathology (HiTOP): A dimensional alternative to traditional nosologies. J Abnorm Psychol. 2017 May;126(4):454–77.

6.         Caspi A, Houts RM, Belsky DW, Goldman-Mellor SJ, Harrington H, Israel S, et al. The p Factor: One General Psychopathology Factor in the Structure of Psychiatric Disorders? Clin Psychol Sci. 2014 Mar;2(2):119–37. 7.         Kotov R, Krueger RF, Watson D, Cicero DC, Conway CC, DeYoung CG, et al. The Hierarchical Taxonomy of Psychopathology (HiTOP): A Quantitative Nosology Based on Consensus of Evidence. Annual Review of Clinical Psychology. 2021;17(1):null.