Le laboratoire
de recherche de
Dr Didier Jutras-Aswad

L’unité de recherche en psychiatrie des toxicomanies (URPT), dirigée par le Dr Didier Jutras-Aswad, chef du département de psychiatrie du CHUM et chercheur clinicien, mène une programmation de recherche clinique dynamique centrée autour des substances psychoactives, de la santé mentale et de la toxicomanie. Cette unité est composée d’une équipe multidisciplinaire, formée selon les plus hauts standards en recherche clinique. L’équipe comprend un chercheur, une gestionnaire de projets, des coordinateurs de recherche, des assistants de recherche, des rédacteurs scientifiques et des étudiants diplômés.

Notre mission

La mission de notre équipe de recherche est de générer une recherche compétitive hautement pertinente, mariant l’expertise clinique et scientifique du CHUM avec son vaste réseau de collaborateurs comme facteur d’amélioration de la santé de la population. Cette mission s’exprime d’une part en augmentant la qualité et la cohérence de la recherche en psychiatrie des toxicomanies chez l’humain, d’autre part en s’assurant d’une transposition rapide et directe de cette recherche à la population par le biais de multiples canaux de transfert de connaissances.

Infrastructure

CRCHUM

Le laboratoire de recherche dispose d’une infrastructure de recherche clinique à la fine pointe des meilleures pratiques, notamment d’une salle de surveillance et de monitorage intensif, de neuf salles pour des entretiens individuels, des évaluations ou des examens physiques ainsi que des salles pouvant être utilisées pour le dépistage téléphonique, les entretiens avec les patients et l’administration de mesures expérimentales. Le CHUM possède également une vaste clinique de toxicomanie et de psychiatrie de la toxicomanie, dont le mandat est de collaborer étroitement et de soutenir les efforts de recherche en facilitant le recrutement, en intégrant les essais cliniques aux activités du programme et en soutenant les équipes de recherche en fournissant des soins cliniques de pointe aux participants, lorsque requis. De plus, le laboratoire dispose de plusieurs licences de site pour d’importants outils de recherche sur les substances et en santé mentale, de même que des licences de logiciels statistiques pour les analyses qualitatives et quantitatives.

Notre équipe a également mis sur pied le Laboratoire vivant sur le cannabis (LIV). Ce laboratoire unique au Québec est spécialisé dans l’évaluation des effets physiques, physiologiques, neurocognitifs et comportementaux lors de l’administration de cannabis et d’autres drogues chez des sujets humains. Ce laboratoire conforme aux codes, règlements et normes applicables est équipé du matériel nécessaire pour permettre la consommation sécuritaire de substances psychoactives. Par ailleurs, une captation à la source de fumée, l’échantillonnage biologique et la surveillance continue des participants en font un lieu unique pour étudier les effets du cannabis chez l’humain. Le laboratoire comprend quatre locaux, dont l’aire de préparation et prélèvement et la salle d’administration. Cette dernière possède une cabine SF4000 et est maintenue en pression négative ce qui permet que toute fumée ne puisse pas se propager hors de l’enceinte et aux aires adjacentes.

 

Mots-clés
cannabis
toxicomanie
psychiatrie des addictions
recherche translationnelle
craving
système endocannabinoïde
accès aux soins médicaux et psychiatriques par les patients avec toxicomanie
comorbidités psychiatriques
essais cliniques
hépatite C

Intérêts de recherche

  • Compréhension des effets du cannabis chez l’humain, notamment sur le plan de la santé mentale.
  • Développement et étude de traitements novateurs pour la toxicomanie et ses comorbidités psychiatriques.
  • Études pour explorer le rôle du système endocannabinoïde dans la toxicomanie et les comportements de recherche de drogues.
  • Essais cliniques et recherche translationnelle afin d’évaluer l’effet de la modulation du système endocannabinoïde dans le traitement de la dépendance aux substances.
  • Toxicomanie, santé mentale et transmission de l’hépatite C.

Dr. Didier Jutras-Aswad

Le Dr Didier Jutras-Aswad est un médecin psychiatre spécialisé en psychiatrie des toxicomanies. Diplômé d’un doctorat en médecine et d’une maîtrise en sciences biomédicales, en recherche clinique de l’Université de Montréal; il est aujourd’hui chercheur au centre de recherche du CHUM, professeur agrégé à l’Université de Montréal et affilié à l’Institut Universitaire sur les Dépendances. Il est également titulaire de plusieurs bourses de recherche d’organismes subventionnaires et est l’investigateur principal de différents essais cliniques dans le champ de la toxicomanie et des troubles concomitants. De plus, il est impliqué dans plusieurs réseaux de recherche entourant des thématiques touchant les populations vulnérables, soit la toxicomanie, le VIH, l’hépatite C et le suicide. Il est directeur du laboratoire de l’Unité de psychiatrie des toxicomanies, où, avec son équipe, il effectue des  travaux de recherche qui portent sur le développement de nouvelles modalités d’intervention pour la toxicomanie et les comorbidités associées.

Didier Jutras-Aswad
Réseaux scientifiques
logo institut universitaire sur les dépendances
Logo CRISM
Logo Université Montréal
Logo CECTC

Centre de recherche du CHUM (CRCHUM)

900 rue St-Denis, 4e & 5e étages,

Montréal (QC) H2X0A9

Téléphone : 514 890-8000 #30933
Courriel : labo.jutras.aswad@gmail.com

Mythes et réalités d'une étude clinique :

LABORATOIRE DE RECHERCHE
DIDIER JUTRAS-ASWAD

© tous droits réservés | création Web TLA Graff.

Merci aux organismes subventionnaires