Les recommandations pour l’usage du cannabis à moindre risque dans le cas de psychoses

Les Recommandations pour l’usage du cannabis à moindre risque dans le cas de psychoses sont des recommandations fondées sur des données probantes afin d’atténuer et de réduire les risques liés à la psychose lors de la consommation de cannabis. Ces recommandations visent à donner aux individus les moyens de comprendre les risques liés à leur consommation de cannabis et de faire des choix quant à leur consommation afin de réduire le risque individuel d’effets psychotiques indésirables. Ces recommandations ont été élaborées par des experts internationaux en toxicomanie et en santé et sont fondées sur un examen exhaustif d’études et du classement de la littérature scientifique sur la consommation de cannabis et ses liens avec le développement, l’évolution et les risques de psychose. Les RUCMR-PSYCH ont été publiés dans le Journal of Dual Diagnosis en 2023 et comprennent 11 recommandations orientées vers la santé publique.

À qui s’adressent les RUCMR-PSYCH?

Les RUCMR-PSYCH servent de ressource en santé mentale publique pour l’éducation, la prévention et les soins liés à la psychose, ainsi que pour la réduction des risques dans le cas de la consommation de cannabis non médical. Ces recommandations s’adressent à :

  • Toute personne qui consomme fréquemment du cannabis ou qui envisage de le faire; 
  • Les personnes ayant des antécédents de psychose ou qui présentent un risque élevé de développer une psychose;
  • Les cliniciens, les professionnels, les organisations ou les organismes gouvernementaux qui visent à améliorer la santé des gens qui consomment du cannabis.
Matériel RUCMR-PSYCH
Cannabis et psychose: boîte à outils clinique

En plus des lignes directrices, une série de ressources ont été développées pour soutenir la sensibilisation, l’éducation et la mise en œuvre des RUCMR-PSYCH dans la pratique clinique.

Appuis et Remerciements

Les RUCMR-PSYCH ont obtenu l’appui des organisations nationale suivantes :  l’Initiative Canadienne de recherche en abus de substances, l’association Canadienne de santé publique, Société Canadienne de la schizophrénie, et le Consortium Canadien d’intervention précoce pour la psychose.

Association canadienne santé publique
crism
canadian consortium

L’élaboration et la diffusion des RUCMR-PSYCH sont rendues possibles grâce au soutien de Santé Canada, du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, du Centre d’expertise et de collaboration en troubles concomitants de l’Université de Montréal et du Centre hospitalier de l’Université de Montréal. Santé Canada et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec n’ont eu aucune influence sur le contenu des LRCUG-PSYCH et du matériel connexe.