Catégories
Non classifié(e)

Janvier 2021

Selon des données de l’Institut national de santé publique du Québec, entre les mois de mars et juin 2020, les décès liés à une surdose ont augmenté de 51 % par rapport à la même période l’année précédente. C’est l’une des données troublantes présentées dans un texte de Québec Science, pour lequel le Dr Jutras-Aswad a été interviewé, qui expose les ravages de la pandémie sur les gens souffrant de troubles concomitants. Comme pour tous les secteurs de la société, la COVID-19 a chamboulé les pratiques des professionnels œuvrant dans le domaine de la santé mentale, permettant des avancées spectaculaires en télémédecine et assouplissant les suivis des patients. Néanmoins, la crise sanitaire persiste et ses effets néfastes comme l’augmentation des délais de prise en charge ne sont pas près d’être solutionnés. À lire ici.